Karenia

Présence des algues Karenia: Cuba épargné pour l’instant

Présence des algues Karenia: Cuba épargné pour l’instant.

Une marée toxique qui cause des problèmes respiratoires et qui tue tortues et dauphins a finalement atteint les plages de la côte est de la Floride, où sont attendus des milliers de snowbirds dans les prochains mois.

Au cours de la semaine dernière et pour la première fois depuis une décennie, Lake Worth Beach, l’une des plages les plus populaires du comté de Palm Beach, a été interdite au public pendant plusieurs jours pour être finalement rouverte vendredi.

algues Karenia:
algues Karenia:

PHOTO COLLABORATION SPÉCIALE, MARIE POUPART

Des plages ont été interdites d’accès dans le comté de Palm Beach en Floride à cause de la marée rouge, qui a finalement atteint la côte atlantique.

C’est une marée rouge, une prolifération d’algues toxiques, qui a forcé la fermeture de cette plage et de plusieurs autres dans le sud de la côte atlantique.

Ses effets s’étaient fait sentir pendant l’été du côté du golfe du Mexique, tuant des milliers d’animaux marins et provoquant des difficultés respiratoires chez les humains.

« Tout a débuté il y a une semaine dans la région de Jupiter, raconte Catherine Girard, une sauveteuse originaire de Saguenay qui travaille à Lake Worth Beach. Des gens se sont plaints de problèmes respiratoires et d’irritation de la peau. Les analyses d’échantillons d’eau par la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission ont confirmé la présence de la marée rouge à un taux élevé. »




algues Karenia:
algues Karenia:
PHOTO COLLABORATION SPÉCIALE, MARIE POUPART
Le sauveteur Michael Saumell ne pouvait plus respirer les odeurs qui se dégagent de l’océan depuis les derniers jours.

« Le windex »

En début de semaine, Mme Girard a senti que son visage et ses yeux commençaient à piquer. Puis, mardi, elle a commencé à tousser.

« J’ai l’impression que les vapeurs qui s’échappent de l’eau sentent le Windex !, estime celle qui passe ses journées sur la plage. Chacun vit les effets de la marée rouge de manière différente, mais nous avons le devoir d’informer les personnes qui ont des problèmes respiratoires de ne pas s’approcher de la plage. Chose certaine, l’odeur à la plage n’est plus la même. »

Étant donné que les récentes analyses ont révélé un taux de bactérie de « faible à moyen » à Lake Worth Beach, les autorités ont décidé de permettre l’accès à la plage vendredi.

Dfficulté à respirer

De l’avis de Mme Girard, la situation semble s’être améliorée, mais ce n’est pas le cas partout.

« J’ai fait du surf ce week-end. Je n’ai pas ressenti de problèmes de santé à part une petite toux qui ne me dérange pas trop, explique la sauveteuse qui a ajouté avoir trouvé une dizaine de poissons morts à Lake Worth Beach, samedi.

« Par contre, j’ai des amis qui ont surfé dans la région de Jupiter et ils n’ont pas été en mesure de rester dans l’eau plus de 30 minutes. Ils avaient de la difficulté à respirer, et ils ressentaient de l’irritation à la peau et aux yeux. Les gens qui font de l’asthme ou qui ont des problèmes de respiration devraient éviter la plage en ce moment », insiste-t-elle.

Les plages qui avaient été fermées en milieu de semaine comme Haulover Beach ainsi que d’autres au nord de Miami, telles que Sunny Isles Beach et Golden Beach, ont été rouvertes depuis.

D’autres résultats d’analyses d’échantillons d’eau permettront de réévaluer la situation au cours des prochains jours.




PRÉSENCE DE L’ALGUE KARENIA BREVIS PAR LITRE D’EAU :

Karenia
Karenia

QU’EST-CE QUE LA MARÉE ROUGE ?

  • La marée rouge (red tide en anglais) est un phénomène naturel provoqué par le Karenia brevis, un organisme unicellulaire microscopique surtout présent dans le golfe du Mexique.
  • L’algue relâche une neurotoxine puissante pouvant se propager dans l’air et causant des problèmes respiratoires comme des irritations de la gorge ou de la toux, qui peuvent toucher plus sévèrement les gens qui souffrent d’asthme ou d’emphysème.
  • Elle tue aussi les poissons et les animaux marins en affectant leur système nerveux central.
  • La marée rouge est présente depuis maintenant 11 mois.
  • Elle s’étend entre le nord des comtés de Pinellas et Collier, en Floride.
  • Au moins 66 dauphins, 652 lamantins et 1048 tortues de mer et des dizaines de poissons ont été tués.

Source : Florida Fish and Wildlife Conservation Commission

LES SNOWBIRDS QUÉBÉCOIS SERONT-ILS INCOMMODÉS ?

Difficile de savoir si les snowbirds qui commenceront à s’envoler vers le sud dès le mois prochain seront à l’abri de la toxique marée rouge qui persiste depuis l’an dernier en Floride.

Marie-Ève Dumont
Le Journal de Montréal

« Ce n’est pas possible de prévoir quand la marée rouge actuelle va s’atténuer ou à quelle intensité elle sera tandis que nous approchons de l’hiver, explique l’océanographe à l’Université du Sud de la Floride, Bob Weisberg.

« Les vents d’est la poussent plus loin des côtes, mais de nouvelles cellules de marée rouge arrivent du fond de l’eau. Comme nous ne savons pas ce qu’il reste au large dans les fonds, ça rend les prédictions à long terme incertaines ».

Côte Atlantique aussi

La situation semblait donc quelque peu s’améliorer sur la côte ouest depuis la fin de la semaine dernière. La marée rouge avait cependant fait son apparition sur la côte atlantique (du côté est de la Floride), où les Québécois seront nombreux à séjourner cet hiver pour fuir le froid.

Des gens ont rapporté des irritations à la gorge, près de la mer à Miami-Dade et à Broward. Des plages ont été fermées en milieu de semaine dernière.

La concentration en algue toxique est cependant plus faible que ce qui a été observé sur la côte ouest durant l’été. Sa présence sur la côte est est d’ailleurs « très inhabituelle », selon le professeur en biologie marine et écologie à l’Université de Miami Larry Brand.

« En raison des forts courants, sa présence sur la côte est ne devrait probablement pas durer longtemps », mentionne-t-il.

Ouragan Irma

La marée rouge est formée par une concentration importante d’algues microscopiques toxiques.

« La marée rouge est un phénomène qui existe depuis fort longtemps, précise la professeure en sciences biologiques à l’Université de Montréal, Dolorès Planas. En raison, possiblement, des changements climatiques et de la pollution côtière, elles ont augmenté beaucoup en densité, extension [grandeur] et en durée. »

Plutôt que de s’échelonner de l’automne au début de l’été, la marée rouge perdure encore depuis l’an dernier en Floride.

« Elle a commencé quand il y a eu l’ouragan Irma [septembre 2017]. Tous les bouleversements causés par l’ouragan ont amené beaucoup de nutriments qui normalement s’accumulent au fond de la mer », dit Mme Planas.

Commerçants

Le gérant adjoint du Dry Dock Waterfront Grill à Longboat Key, Kurt Disney, craint que les snowbirds décident de ne pas venir cet hiver.

« Les snowbirds risquent de ne pas venir avant que ce soit dissipé complètement. Et même si c’est parti, c’est une question de perception [ils préféreront ne pas prendre de chance]. Il y a aussi les touristes qui sont venus en août, ils ne voudront sans doute pas revenir dans le secteur, parce qu’ils auront un mauvais souvenir », se désole-t-il.


There is no ads to display, Please add some

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *