Voyager à Cuba?

Voyager à Cuba? ¡Sí Señor!

Voyager à Cuba? ¡Sí Señor!

Sachant que le Canada demeure, année après année, le plus important marché touristique pour l’île de Cuba, pas étonnant qu’une délégation entière vienne faire la cour à l’industrie montréalaise. Cette fois-ci se trouvait même un invité de marque, Manuel Marrero Cruz, ministre du tourisme de la République de Cuba.

Le ministre a choisi de revenir sur la situation des ouragans, précisant que si 2018 s’est montrée plutôt clémente, 2017 a évidemment été marquante et pas pour le mieux; le tourisme cubain a, en effet, été en baisse de 8% pour 2017. Pour 2018, toutefois, que du beau :

« Cette année, nous allons atteindre 4,7 millions de visiteurs et nous projetons cinq millions pour l’an prochain », dit Carmen Casal Sánchez, directrice pour la section tourisme du Consulat général de Cuba à Montréal. 

Par ailleurs, le ministre a rappelé que Cuba comptait 69 200 chambre dont 66% étaient des hôtels 4 et 5 étoiles, les trois-quarts étant des destinations de vacance de soleil et plage. Il a également évoqué les 24 000 chambres qui sont dans maisons privées ainsi que les 2 000 restaurants privés, ce qui permet de diversifier l’offre gastronomique. D’ici 2030, Cuba souhaite ajouter plus de 5 000 chambres.

Pourquoi privilégier Cuba?

Le ministre du tourisme de Cuba a souligné l’importance des actions conjointes avec les partenaires présents, les voyagistes, les agents de voyages, les lignes aériennes, avant de se lancer dans un rappel des principaux attraits de l’île.

« Cuba jouit de conditions exceptionnelles dans les Caraïbes, dit-il. La richesse de sa culture, son Histoire, son patrimoine, sa musique, sa gastronomie sont autant d’atouts qui différencient notre destination du reste des Caraïbes. Nous avons par ailleurs 960 kilomètres de magnifiques plages de sable blanc dont certaines comptent parmi les plus belles du monde comme celle de Varadero, la troisième plus belle au monde et la deuxième dans les Caraïbes. Cuba a reçu le prix Excellence pendant la Foire internationale de l’industrie touristique d´Espagne, le FITUR 2018 comme étant un des pays les plus sûrs pour le tourisme. Chez nous, il n’y a pas de cartels de drogue, de crime organisé ».

Cuba techno? Eh bien, oui!

Les progrès technologiques de l’île ont également été mentionnés par le représentant de l’état, notamment le développement d’Internet et des réseaux 3G et 4G.

« Nous avons commencé à le faire et nous allons continuer à accentuer l’informatisation et la connectivité. Cayo Santa Maria et Cayo Largo deviendront d’ailleurs bientôt les premières destinations numériques et durables à Cuba ».

Manuel Marrero Cruz, ministre du tourisme de la République de Cuba

Le président de l’ACTA au Québec, André Desmarais et Eric Johnston, directeur général de l’ATOQ

Gina Mallamo, représentante au Canada de Meliá Hotels International – division Cuba et Danièle Frappier, directrice des ventes chez Caribe Sol


There is no ads to display, Please add some

1 commentaire sur “Voyager à Cuba? ¡Sí Señor!”

  1. Mais pourquoi notre argent (CDN) (1.00$ cdn = .76 CUC )ne serait pas au pair à Cuba, vu que beaucoup de Canadiens et Québécois y séjournent à touts les ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *