une vie de misère à Cuba

Une caravane de 300 migrants cubains en route pour quitter une vie de misère à Cuba

Une vie de misère à Cuba.

Une impressionnante caravane d’environ 300 migrants cubains a entrepris un dangereux voyage jeudi dernier lorsqu’ils se sont aventurés à traverser la jungle de Darien, après plusieurs tentatives infructueuses pour franchir la frontière entre la Colombie et le Panama pour quitter une vie de misère à Cuba.

Par le biais de Facebook Live, le groupe a décidé de transmettre une partie de son voyage afin de le documenter au cas où il se trouverait face à un événement imprévu.

Les Cubains pourront demander des visas de travail en Uruguay et un compte bancaire ne sera pas nécessaire.

Avec les Cubains aussi des Haïtiens et des Africains qui ont entendu parler de la convocation pour former une caravane, qui a commencé à se rencontrer depuis la nuit du 6 février sur un terrain de football à Capurganá. Enfin, le groupe a touché près de 600 personnes, dont des enfants, des hommes et des femmes, parmi lesquels plusieurs étaient enceintes.

Dans la vidéo publiée par Diario de Cuba, on peut voir l’un des Cubains qui composent la caravane dire: “Ici, il y a de tout, femmes, enfants et femmes enceintes … Personne ne nous arrêtera cette fois-ci”.

Depuis le champ de Capurganá, ils sont partis pour La Miel, une petite ville du Panama qui relie Puerto Obaldía, en Colombie.La publicité

Pendant que le groupe avançait, on pouvait entendre comment les gens qui les avaient vus passer leur criaient dessus, les encourageant à passer à autre chose. Certains des Cubains ont répondu en criant “vivre Cuba, vivre la Colombie”.

Selon les reportages des journaux locaux de ces pays, la caravane aurait également suscité la peur dans certains des territoires traversés par les habitants, qui ont fermé la porte de leur maison et de leur commerce.

Sur les ponts frontaliers, les gardes de l’immigration ne les ont pas arrêtés et leur ont permis d’avancer sans problème jusqu’à leur entrée dans le sentier de la jungle, à destination de Puerto Obaldía.

Ce groupe doit arriver à destination demain matin, selon les organisateurs de la caravane.


There is no ads to display, Please add some