Interdiction d’aller à Cuba

Interdiction d’aller à Cuba pour les touristes américains

Interdiction d’aller à Cuba

Interdiction d’aller à Cuba pour les touristes américains

Après un rapprochement historique et la réouverture des ambassades des deux pays sous les gouvernements de Barack Obama et de Raul Castro, les relations entre les Etats-Unis et l’île socialiste sont devenues glaciales avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Ce dernier a notamment renforcé l’embargo contre Cuba, en vigueur depuis 1962.

Il accuse également La Havane de soutenir le gouvernement du président socialiste vénézuélien Nicolás Maduro. En février, Donald Trump a déclaré que « les jours du socialisme et du communisme » étaient « comptés au Venezuela, mais aussi au Nicaragua et à Cuba ».

Washington accuse également le pouvoir castriste d’avoir perpétré des « attaques acoustiques » contre des diplomates américains à La Havane, une accusation rejetée par les autorités cubaines.

Les Etats-Unis ont depuis réduit de moitié leur présence diplomatique à Cuba. Pour procéder à une demande de visa pour les Etats-Unis, les Cubains doivent se rendre dans un pays tiers.

Les touristes américains ont, eux, interdiction de se rendre à Cuba.

Seuls sont autorisés des déplacements en relation avec la culture et l’éducation, selon des catégories spécifiques définies par Washington.

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, les relations entre les Etats-Unis et Cuba sont devenues glaciales.

Après avoir renforcé l’embargo en vigueur depuis 1962, les USA ont décidé une réduction de la durée de validité des visas pour les Cubains désirant se rendre aux Etats-Unis : de cinq ans avec entrées multiples, elle va passer à trois mois avec entrée simple.

Washington annoncé vendredi une réduction drastique de la durée de validité des visas pour les Cubains désirant se rendre aux Etats-Unis, qui va passer de cinq ans avec entrées multiples à trois mois avec entrée simple.

Selon la chargée d’affaire de l’ambassade américaine à La Havane, Mara Tekach, ce changement, qui concerne les visas de type B2, entrera en vigueur lundi et appliquera le principe de réciprocité.

« Actuellement, Cuba accorde aux visiteurs américains un permis d’entrée valide pour deux mois à peine, avec une possible prolongation d’un mois », a-t-elle déclaré dans une vidéo diffusée par l’ambassade sur les réseaux sociaux.

« A partir du 18 mars, les visas B2 seront accordés selon un principe de réciprocité.

Ces visas concernent les visites familiales, les consultations médicales, les voyages de tourisme ou tout autre voyage de ce type.

Ils seront accordés pour une durée de trois mois avec une entrée simple », a-t-elle précisé.

L’ambassade américaine a précisé que les conditions restaient inchangées pour les autres catégories de visa et les visas déjà accordés.


There is no ads to display, Please add some

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *