Expedia : 325 000 $ US d'amende pour avoir enfreint les règles de voyage à Cuba - Christine Hogg

Expedia : 325 000$ d’amende pour avoir enfreint les règles de voyage à Cuba

Expedia : 325 000$ d’amende pour avoir enfreint les règles de voyage à Cuba – Christine Hogg

En avril dernier, l’administration Trump a renforcé ses sanctions à l’égard des voyages à Cuba, dans le but de restreindre davantage les voyages non familiaux vers l’île.

Il y a deux semaines (le 5 juin), le gouvernement américain a imposé à Cuba une série de nouvelles sanctions interdisant les voyages par bateau de croisière et annulant certaines catégories de voyages autorisés, autorisant auparavant les citoyens américains et canadiens à visiter Cuba dans le cadre du programme de communication de personne à personne.

La politique de l’ancien Président Barack Obama à Cuba avait permis d’assouplir un certain nombre de restrictions pour les citoyens américains, y compris celles liées aux voyages.

Résultat, de nombreuses sociétés de croisières renommées telles que Royal Caribbean, Carnival Cruise Line, Norwegian Cruise Line et MSC Cruises, qui proposent toutes des itinéraires à destination de Cuba, ont été contraintes d’annuler leurs escales dans le pays.

Expedia condamné à une amende

Le groupe Expedia a accepté de verser 325 406 $ US au gouvernement américain pour violation des règles et restrictions imposées par le pays aux voyageurs cubains entre 2011 et 2014, qui étaient bien différentes avant que le président Obama n’assouplisse les sanctions en 2016.

Selon une note publiée par le département de la trésorerie le 13 juin, le groupe Expedia paiera l’amende pour avoir aidé 2 221 personnes, dont certaines étaient de nationalité cubaine, à obtenir des services de voyage liés à Cuba avant la notification de l’agence, ce qui constitue une violation apparente du Règlement sur le contrôle des avoirs de Cuba.

Expedia : 325 000$ d’amende pour avoir enfreint les règles de voyage à Cuba

Le document indique également que les violations apparentes ont eu lieu parce que certaines filiales étrangères d’Expedia n’avaient pas compris les lois américaines sur les sanctions économiques et n’étaient pas familiarisées avec ces lois.

Plus précisément, les voyages réservés par voie électronique résultaient de défaillances ou de lacunes dans les applications techniques d’Expedia et d’autres mesures visant à éviter de telles violations apparentes.

Dans sa version actuelle, Expedia ne fait plus la promotion de croisières à Cuba dans le cadre de sa fonction “Croisières” via son site internet, lorsque vous effectuez une recherche depuis des ports situés aux États-Unis.

Expedia : 325 000$ d’amende pour avoir enfreint les règles de voyage à Cuba


There is no ads to display, Please add some