Cuba prend des mesures d'urgence face aux pénuries

Cuba prend des mesures d’urgence face aux pénuries

Cuba prend des mesures d’urgence face aux pénuries

Par Olivia Losbar/RCI.FM/17/09/2019 – 12:07

Pour faire face à la pénurie en carburant conséquente aux sanctions américaines, le gouvernement a du prendre des mesures de restriction.

Une pénurie s’aggrave à Cuba. Le pays paie très cher son soutien au gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro. Washington limite les livraisons de pétrole vers le pays, créant ainsi une pénurie en carburants.

Face aux sanctions américaines, le président cubain Miguel Diaz-Canel a annoncé devoir prendre des mesures de restriction. Le gouvernement a en effet procédé à la réduction de l’activité et du transport public et le pays doit faire face aux fréquentes coupures électriques.

A Cuba, la majeure partie de l’électricité provient en effet du pétrole. Le gouvernement assure que la production locale de brut devrait permettre de couvrir “près de 40% de la consommation” de carburant.

Néanmoins, ces derniers jours, la population décrit une situation toujours plus compliquée dans le pays. Les cubains, outre la pénurie de certains aliments, doivent désormais faire face à la réduction de leurs moyens de locomotion.

Cuba prend des mesures d’urgence face aux pénuries

Le 30 janvier 2019 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

La santé et la sécurité des membres de notre personnel diplomatique et des membres de leur famille restent notre priorité. Le gouvernement du Canada continue à enquêter sur les causes possibles des symptômes de santé inhabituels présentés par certains membres du personnel diplomatique canadien et de leur famille en poste à La Havane, à Cuba. Aucune cause n’a été déterminée jusqu’à présent.

En réponse au dernier cas confirmé de symptômes de santé inhabituels en novembre 2018, plusieurs membres du personnel diplomatique en poste à La Havane ont subi des examens médicaux supplémentaires. Les résultats de ces examens confirment qu’un employé supplémentaire présente des symptômes similaires à ceux des employés affectés précédents. Le nombre d’employés, de conjoints et de personnes à charge canadiens touchés passe ainsi à 14. Toutes les personnes touchées continueront de recevoir les soins médicaux nécessaires.

En plus des mesures de sécurité modifiées déjà mises en place par le gouvernement du Canada, nous avons décidé de réduire de moitié environ le nombre de membres du personnel canadien en poste à La Havane.

Le Canada continuera d’avoir une ambassade à La Havane, à Cuba, dirigée par un ambassadeur. Tous les services consulaires seront offerts aux Canadiens à Cuba. Toutefois, certains autres programmes pourraient être ajustés au cours des prochaines semaines.

Rien ne laisse croire que les touristes canadiens qui se rendent à Cuba courent des risques. Les voyageurs canadiens devraient continuer de consulter les Conseils aux voyageurs et avertissements du gouvernement du Canada pour avoir les dernières mises à jour. Des services consulaires continuent d’être fournis depuis les bureaux de La Havane, de Varadero et de Guardalavaca.

Le Canada entretient une relation positive et constructive avec Cuba. Les autorités cubaines coopèrent étroitement avec le Canada depuis l’apparition, au printemps 2017, des premiers symptômes au sein des employés canadiens en poste à La Havane.


There is no ads to display, Please add some