Tout le monde aime Cuba

Tout le monde aime Cuba

Tout le monde aime Cuba

LÉO-PAUL LAUZON Samedi, 28 septembre 2019

Cuba doit servir de modèle : on s’entend là-dessus?

Pour une autre fois, je vais faire l’unanimité parmi les lecteurs et lectrices de mon blogue. Je n’ai pas beaucoup de mérite et loin de moi l’idée de me vanter d’obtenir l’adhésion totale et intégrale à mes idées. En fait, je dois bien admettre que je choisis toujours des sujets ou des thèmes où il est facile pour moi de recueillir l’accord de toutes et de tous : Cuba est l’un de ceux-là. En parlant en bien de Cuba, j’aime aussi faire plaisir à tout le monde. Je suis comme ça.

En vérité, lorsqu’on fait abstraction de l’idéologie et que l’on base uniquement notre jugement sur des faits véritables et vérifiés, on ne peut faire autrement que constater, malgré l’odieux embargo américain qu’il subit depuis 60 ans et qui a coûté à son économie plus de 100 milliards de dollars, que Cuba est un franc succès. Non pas pour la minorité possédante et élitiste, mais pour l’ensemble de sa population.

Il faut arrêter de jouer la comédie et de critiquer négativement Cuba pour se donner un genre : je sais que vous, mes amis, vous pensez comme moi sur les mérites de Cuba et sa révolution avec l’exemplaire Fidel Castro qui a mis fin à la dictature imposée par Batista au peuple cubain et par la mainmise économique et sociale du pays par les Américains qui maintenaient les gens dans la pauvreté extrême, sans système d’éducation et de santé publique digne de ce nom. Batista était la marionnette des USA. Faites juste une comparaison entre Cuba et Porto Rico, associé aux States, et avec des pays supposément démocratiques comme le Guatemala, le Salvador et le Honduras. Et ça donne quoi votre investigation?

Les Cubains sont plus libres que vous et vous le savez

Il faut oublier ce que « mémèrent » certains penseurs, intellectuels, chroniqueurs, professeurs et éditorialistes d’ici sur le fameux et fumeux concept de la liberté. Ici vous pouvez vous faire entendre par d’autres sur Facebook, mais par combien de personnes? Vous pouvez aussi participer à des lignes ouvertes, écrire et publier, mais pas souvent, votre opinion dans certains médias. Mais que c’est donc fantastique comme niveau de liberté : à la fois l’alpha et l’oméga. Pendant ce temps, les lobbyistes rencontrent directement en personne les élus et les compagnies; s’achètent des reportages, des universitaires, des organismes de recherche, des ONG supposés être au service des contribuables et des consommateurs et embauchent au gros prix d’ex-ministres. Et c’est sans oublier de financer les partis politiques qui leur sont favorables. Je suppose que tout le monde jouit du même degré de liberté dans ce beau pays démocratique? En termes d’emplois mérités, devinez qui a embauché les ex-ministres libéraux comme Sébastien Proulx, Raymond Bachand, Clément Gignac, Monique Jérôme-Forget, etc.?

Ah oui, j’oubliais les moralistes en herbe vont vous garrocher comme argument final et fatal que vous pouvez, tous les quatre ans, voter pour le parti politique de votre choix, ce qui réussit, hélas, à en convaincre certains. Tous des partis politiques qui, il faut bien le dire, se ressemblent pas mal et qui tous depuis cinquante ans au moins ont promulgué des politiques qui ont accentué grandement les inégalités économiques; ont stimulé la croissance des paradis fiscaux et favorisé l’évasion fiscale pratiquée par les riches et puissants; ont été complices des émissions de gaz à effet de serre et du réchauffement climatique; ont affaibli les droits des travailleurs, sont responsables de l’état lamentable de nos services publics sous-financés en raison de défiscalisation des compagnies et des nantis. 

Tous des partis politiques qui se ressemblent et qui jamais ne remettent en cause la soif maladive de la recherche du profit à tout prix et au profit d’une minorité et de la croissance débridée qui détruit notre environnement et qui met en péril l’avenir même de nos enfants à qui on va léguer une dette écologique insupportable. 

Comment mesurer la véritable liberté?

Il faut arrêter de débattre sur le thème de la liberté avec des arguments creux. La vraie façon d’évaluer le niveau de liberté des gens est de le rapprocher au degré d’accès universel aux biens et aux services sociaux premiers et à l’égalité des chances comme d’étudier, de devenir médecin ou ingénieur, etc. Sans égalité des chances et sans l’accès des biens et services sociaux premiers à tous, il n’y a pas de liberté dans les faits, même si vous pouvez voter aux quatre ans et participer à des lignes ouvertes. Tout ça n’est que de la frime. Et dire que certains se font avoir, souvent les personnes les plus vulnérables. Vous allez tous être d’accord avec moi qu’en termes d’accès universel à des services publics de qualité et à l’égalité des chances, Cuba nous devance par beaucoup et doit honnêtement être, à cet effet, cité en modèle. J’espère au moins que l’on s’entend là-dessus? Prétendre que les Cubains ne peuvent pas exprimer leur opinion et critiquer leurs dirigeants relève de la pure propagande. Et les Cubains peuvent voyager au Canada que ce dernier délivre les visas nécessaires.

Quelques exemples et faits

J’ai publié dans le passé quelques textes sur Cuba que vous pouvez (re) lire. Mais prenons quelques autres exemples plus récents, comme ce reportage d’une page sur Cuba, publié le 18 avril 2018 dans le Journal de Montréal et qui dit, entre autres, ceci : « Un modèle en santé. Système de santé gratuit pour tous. Réputé comme l’un des meilleurs au monde. À Cuba, 7,5 médecins pour 1000 habitants contre 2,4 au Québec ». Et aussi : « Éducation gratuite. Taux d’alphabétisation de quasi 100 % ». Tout simplement fantastique, n’est-ce pas? Il y a des mauvaises langues qui prétendent que les Cubains ne mangent pas à leur faim et qu’ils sont opprimés par leur gouvernement dit « totalitaire et communiste ». S’il est vrai qu’il en est ainsi, expliquez-moi pourquoi les Cubains vivent si vieux? Ils ont un taux d’espérance de vie équivalent et même supérieur aux pays occidentaux et représentent le pays qui compte proportionnellement le plus de centenaires. Tout de même bizarre, non? Peut-être que les Cubains ont la couenne plus dure que les autres?

Vous savez très bien que les États-Unis et leurs entreprises ne veulent absolument pas lever leur criminel embargo sur ce pays, car ils savent très bien que, par exemple, des milliers d’Américains iraient se faire soigner à Cuba comme le font plusieurs Canadiens et Européens : « Cette jeune fille de Québec ira se faire soigner à Cuba pour éviter de tomber aveugle » .

Empreinte écologique

Selon le Global footprint network, le Canada, avec les États-Unis, sont parmi les pires pays en termes d’épuisement hâtif de leurs ressources écologiques alors que Cuba a le troisième meilleur score : «Le Canada avait consommé, dès le 18 mars (Cuba, le 1er décembre), la totalité des ressources disponibles pour cette année 2019 ».

La fausseté du tout public à Cuba

Il y a des hôtels, des commerces, des taxis, des auberges, des agriculteurs privés à Cuba contrairement à ce que colportent les obsédés qui font une fixation sur Cuba. 

Je pourrais vous citer des milliers d’exemples, mais prenons juste celui de la présence de la compagnie canadienne Sunwing à Cuba, dont «le portefeuille compte 15 hôtels sous gestion proposant 8000 chambres, faisant de Sunwing la deuxième chaîne hôtelière sur l’île après Melia ». 

Et quant au passage de l’ouragan Maria en 2016 dans les Caraïbes, le président de Sunwing a signalé que : «Le retour à la normale a pris plus de temps dans les pays des Caraïbes (dont Porto Rico pourtant associé aux États-Unis). Or l’électricité est revenue en deux jours à Cuba”. Pas mal pour un pays communiste.

Rendre Guantanamo aux Cubains

On n’arrête pas de condamner la Russie d’avoir annexé la Crimée, mais moins Israël d’envahir davantage chaque jour la Cisjordanie et les États-Unis d’avoir littéralement volé à Cuba Guantanamo qui fait partie intégrante de l’île et dont le pays impérialiste doit impérativement rendre aux Cubains. Comme si ce n’était pas assez, les Américains pratiquent à cet endroit la persécution et la torture à grande échelle : «La prison de Guantanamo restera ouverte encore 25 ans au moins ».

Mais pour certains, tout que ce que fait l’Oncle Sam c’est bien et même nécessaire pour défendre la liberté et la démocratie dans le monde.

Tout le monde aime Cuba


There is no ads to display, Please add some