Exode de Mariel

Exode de Mariel de 1980

L’exode de Mariel a eu lieu en pleine guerre froide entre le 5 avril et le 31 octobre 1980.

Le régime de Fidel Castro expulse près de 125 000 Cubains, considérés comme contre-révolutionnaires.

Ils embarquent au port de Mariel, situé à environ 40 kilomètres à l’ouest de La Havane, en direction des côtes de Floride.



L’économie cubaine est en baisse et les tensions sur l’île sont palpables.

Près de 10 000 Cubains demandent l’asile à l’ambassade péruvienne.

Exode de Mariel
Exode de Mariel

Le gouvernement cubain offre alors à tous ceux qui veulent partir le choix de le faire.

L’exode commence peu de temps après et est organisé par des Américains d’origine cubaine

avec l’accord du président cubain Fidel Castro.

Les États-Unis offrent l’asile politique aux émigrés que Castro expulse de Cuba par bateau en direction de Miami.

C’est alors qu’au cours de l’exode de Mariel que l’écrivain cubain Reinaldo Arenas put quitter l’île,

après des années de prison dans les Unités militaires d’aide à la production et de persécutions homophobes et politiques.

Il raconte cet épisode dans son célèbre roman autobiographique Avant la nuit.

L’exode prit fin par un accord mutuel entre les deux gouvernements en octobre 1980.

À ce moment-là, plus de 125 000 Cubains avaient fait le voyage en Floride.

Aux États-Unis l’exode a eu des implications politiques négatives pour le président Jimmy Carter.

lorsque les Américains ont découvert qu’un certain nombre d’exilés étaient libérés de prisons cubaines

Exode de Mariel
Scarface inspiré par l’Exode de Mariel

(2 746 Cubains étaient effectivement des criminels en vertu de la législation des États-Unis

et n’ont pas obtenu la citoyenneté) et de services de santé mentale.

Pour conclure, le classique de Brian De Palma Scarface mettant en vedette Al Pacino et Michelle Pfeiffer

qui dresse un portrait hypothétique d’un exilé Cubain dans la Floride des années 80. Ce film est aussi un remake de 1932 d’Howard Hawks.