Histoire de Cuba

Histoire de Cuba pré-coloniale

Cuba était peuplée d’Amérindiens : les Ciboney et les Tainos.

Les Ciboney étaient des chasseurs et des pêcheurs qui ont laissé des peintures rupestres.

Plus de 200 dans les grottes de Punta del Este sur la Isla de la Juventud. L’histoire de Cuba est riche en revirement.

Les Tainos vivaient de la culture et de la chasse et possédaient une forme primitive d’organisation sociale.

La monarchie catholique espagnole conquiert l’île au cours du xvie siècle après la découverte de l’île par

Christophe Colomb le 28 octobre 14925 et l’intègre à son empire.

La domination espagnole, toutefois, durera jusqu’à la signature du traité de Paris en 1898.

Au cours de ces quatre siècles, de nouvelles villes verront le jour dont Santiago de Cuba (1514) et La Havane (1515).

Malgré les efforts de Bartolomé de las Casas, la population indienne payera un lourd tribut : elle sera pratiquement décimée en quelques années.



L’île se tourna donc vers de nouvelles activités :

tabac (plus ou moins 300 millions de cigares par an ainsi qu’une douzaine de milliards de cigarettes brunes ou blondes),

café et canne à sucre

Cette dernière activité nécessitant une main d’œuvre importante, il sera fait appel aux esclaves africains.

Havane
Havane

Il semble que l’on ait cultivé dès 1523 la canne à Cuba où elle a trouvé les meilleures conditions de croissance :

climat chaud, sols humides et, juste avant la coupe, une période sèche propice à la concentration du saccharose.

En 1620, Cuba produisait 550 tonnes de canne à sucre.

En 1763, il n’y avait pas plus de trente-deux mille esclaves dans toute l’île.

La culture sucrière, sans être négligeable, était très loin du niveau des colonies françaises comme Saint-Domingue ou anglaises comme la Jamaïque.

De 1792 à 1860, on introduit à Cuba plus de sept cent vingt mille esclaves, plus qu’au cours des deux siècles précédents.

Les réfugiés Français

Ensuite, les planteurs francophones viennent grossir le flot des Réfugiés français de Saint-Domingue en Amérique.

Même si, au xviie siècle, la population avait augmenté avec l’arrivée des colons espagnols et des esclaves africains.

L’histoire de Cuba était encore, au début du xviiie siècle, une petite colonie.

En revanche, pendant l’été 1762, la capitale fut conquise par les Anglais conduits par Georges Keppel et lord Albemarle.

Une fois de plus ils allaient régner sur l’île pendant neuf mois.

Aussi brève fût-elle, l’occupation anglaise modifia l’organisation économique et sociale de Cuba.

Les restrictions commerciales imposées par l’Espagne furent abolies, marquant le début des échanges avec les colonies anglaises d’Amérique du Nord.

Le trafic des esclaves s’intensifia pour fournir la main d’œuvre nécessaire dans les plantations.

Donc, à l’issue du traité de Paris, signé en 1763, Cuba fut rendue à l’Espagne en échange de la Floride attribuée aux Britanniques.

Volontaires, nourris six fois par jour, pouvant gagner cinq fois plus qu’un ouvrier ordinaire, ils ont droit à tous les égards.

Au xviiie siècle, le châtiment le plus redouté par l’esclave urbain était d’être vendu aux planteurs de l’intérieur ;

Prisonniers du domaine, les Noirs ne recevaient ni argent ni éducation.

Histoire de Cuba
Carlos Manuel de Céspedes

Fin de l’esclavage en 1886

C’est en 1886 que fut entièrement supprimé l’esclavage, fondement de l’économie coloniale, source des richesses de toute l’aristocratie créole.

Il faut souligner que, que les luttes pour l’indépendance remontent au milieu du xixe siècle

De plus, avec la guerre des dix ans qui débuta en 1868 ;

Tandis que les États-Unis poursuivirent une ingérence marquée jusqu’en 1934 (révocation de l’« amendement Platt » et Politique de bon voisinage).

Par ailleurs, les mafias italo-américaines trouvent à Cuba « calme, impunité, profits » et pratiquent la corruption à large échelle des élites locales.

En conséquence une convergence d’intérêts se crée entre ceux de la Cosa nostra.

En somme, des grandes sociétés américaines implantées dans l’île et du gouvernement des États-Unis, notamment de ses services de renseignement.

Sources: Wikipédia