la Habana

La Havane est le centre du gouvernement cubain, et divers ministères y sont basés. C’est aussi le centre économique et culturel de l’île. 

(en espagnol : La Habana [la aˈβana], Ciudad de La Habana officiellement) est la capitale et le centre économique de Cuba.

La Havane ville portuaire est aussi l’une des quinze provinces cubaines. La ville/province compte 2,4 millions d’habitants, tandis que l’agglomération en compte plus de 3,7 millions, ce qui fait de La Havane la plus grande ville des Caraïbes.

La ville s’étend sur plus de 720 kilomètres carrés principalement à l’ouest et au sud d’une baie, à laquelle on accède par un passage étroit.




 

Elle est divisée en trois ports :

MarimelenaGuanabacoa et Atarés. La rivière Almendares traverse la ville du sud au nord,

et se jette dans le détroit de Floride à quelques kilomètres à l’ouest de la baie.

La Havane, comme quasiment tout Cuba, bénéficie d’un climat tropical.

Les températures moyennes vont de 22 °C en janvier et février jusqu’à 28 °C en août. Le thermomètre descend rarement en dessous de 10 °C.

La température la plus basse jamais enregistrée à Cuba fut °C à Bainoa, dans la province de La Havane.

Les précipitations sont les plus intenses en juin et en octobre, et les moins fortes de décembre à avril. La moyenne annuelle est ainsi de 1 200 mm. Des ouragans frappent régulièrement l’île, mais ils touchent la plupart du temps la côte sud de l’île ;

ainsi, les destructions à La Havane sont moins importantes que dans le reste du pays.

Le climat est tropical de savane avec hiver sec (Aw d’après la classification de Köppen), toutes les températures mensuelles moyennes sont supérieures à 18 °C.

Mais la ville est parfois durement touché quand même comme lors de l’ouragan de Cuba de 1910 et du passage des ouragans Dennis et Wilma en 2005.

Denis frappa les quartiers est de La Havane avec des vents de 160 km/h durant la nuit du 8 au 9 juillet.

Des vagues de m de haut submergèrent la digue de la ville, et les vents détruisirent en partie d’anciens bâtiments coloniaux. Au moins 5 000 maisons furent endommagées dans La Havane et sa province.