Le Cuba Libre

Le Cuba libre 

Cuba Libre
Cuba Libre

Le Cuba libre ou rhum-Coca ou rum and Coke (aux États-Unis et au Canada anglophone et francophone)

ou Cuba au Mexique est un cocktail à base de rhum, de citron vert et de cola,

Dans son ouvrage The Complete Book of Spirits de 2004, Anthony Dias Blue explique d’ailleurs que le mélange original contenait également un peu de gin.

  • 1.75 oz de rhum Havana Club Especial
  • 3.75 oz de Cola
  • 1 grand quartier de Lime
  • 3 Glaçons




Le nom de ce cocktail date de 1900, année de la perte de Cuba par l’Empire espagnol.

Et ce de la fin de la Guerre d’indépendance cubaine (1895 à 1898,

à ne pas confondre avec la Révolution cubaine de Fidel Castro et Che Guevara entre 1953 et 1959).

Selon la légende, cette appellation viendrait d’un soldat américain qui, commandant ce cocktail,

porta un toast « Por Cuba libre ! »1 (Pour Cuba libre !), qui était le leitmotiv des troupes américaines durant la guerre.

L’essor du cocktail date de l’époque de la Prohibition, où la mafia utilise Cuba comme base arrière du trafic d’alcool.

D’ailleurs, en 1945, la chanson Rum and Coca-Cola des Andrews Sisters connait un grand succès en Europe,

à la fin de la seconde Guerre mondiale et contribue à la légende iconographique de l’Amérique des fifties.

Le Cuba libre est aussi parfois appelé ironiquement mentirita (« petit mensonge » en espagnol).

Pour terminer ce brin d’histoire, ainsi que par leurs voisins dominicains et par les américains, qui ne considèrent pas l’île comme libre avec le régime dictatorial castriste et communiste, actuellement au pouvoir.