Raul Castro

Raúl Castro Ruz, né le  à Birán, (dans la province de Holguín) est un homme d’État cubain.

il faut souligner que le Président par intérim, Raul Castro, à partir du 31 juillet 2006, il est élu président des Conseils d’État et des ministres le ,

succédant à son frère Fidel Castro. Membre du Parti socialiste populaire depuis 1953,

il adhère au Parti communiste de Cuba en 1965 et en est premier secrétaire depuis avril 2011.

Il fut l’un des membres du mouvement du 26 juillet, et le vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense de 1959 à 2008.


Des rumeurs persistantes prétendent que Raúl Castro ne serait que le demi-frère de Fidel.

Son père biologique, vraisemblablement, aurait été un sergent dans l’armée et commandant de poste de garde de Birán (le village natal des frères Castro),

nommé Felipe Miraval, un métis chinois et mulâtre qui aurait apparemment  entretenu des relations

avec sa mère Lina Ruz Gonzalez (épouse de Ángel Castro y Argiz),

ce qui pourrait alors expliquer qu’on le surnomme « le Chinois »,en raison de sa petite taille et des traits de son visage très différents de ses frères.

Son père officiel est un ancien soldat de la guerre d’indépendance de 1895, sympathisant franquiste et riche planteur sucrier

Obama et Raul Castro
Obama et Raul Castro

Il est envoyé dans une école militaire à l’âge de 6 ans.

Malgré des études dans des écoles jésuites de Cuba, Raúl Castro n’obtiendra pas de diplôme.

Lui, comme on pouvait s’y attendre, aussi a adhère au Parti communiste en 1953, après un voyage derrière le rideau de fer

et participe activement aux émeutes estudiantines sous la dictature de Fulgencio Batista.

Les Réformes de Raul Castro

En février 2008, devenu chef du seul régime communiste du continent américain, Raúl Castro, longtemps commandant en chef des armées,

est le chef d’un pays d’économie socialiste qui lutte contre la crise qui le touche depuis la chute du bloc communiste,

au point d’être parfois,mais en réalité, décrit comme le « croque-mort du socialisme » au vu des réformes qu’il impose.

Raúl Castro estime que les l’embargo des États-Unis n’est pas le seul responsable des difficultés économiques rencontrées par Cuba.

Pour Samuel Farber, Raúl Castro a engagé une vaste campagne de réformes pour tenter d’établir une économie de type sino-vietnamienne

qui conserve la primauté de l’État à parti unique avec une ouverture aux entreprises privées et au marché.

De la même manière que l’opposante Yoani Sánchez pense que le régime castriste,

il ne faut donc pas oublier que l’on redoute que les réformes économiques ne servent de terreau à des revendications politiques.

 

Au niveau institutionnel, le mandat présidentiel est limité à deux périodes de 5 ans.

Ainsi donc Raúl Castro devra quitter le pouvoir en 2018.